Bonne année 2020 (en retard) : rétrospective, bonnes résolutions, fédération

J’avais prévu de publier ça en janvier, mais le temps passe vite.

L’année 2019 s’est achevée il y a quelques temps déjà, et me voici un peu en retard pour vous souhaiter une bonne année 2020. C’est l’occasion de revenir sur tout ce qui s’est passé en 2019, et essayer de voir ce que nous allons pouvoir accomplir en 2020.

Rétrospective du blog sur l’année 2019

Le point sur les articles

Voici la liste des articles qui ont été publiés en 2019, ordonnés par ordre de publication, du plus ancien au plus récent :

On notera deux articles sur des bricolages hardware (seulement ?), mais ce sont des réalisations assez poussées. Je suis assez content de ces articles, même si le fait de rédiger des pavés aussi complets me poussent à l’autocensure quand je veux publier des articles plus simples.

C’est pour cela que j’ai introduit une nouvelle catégorie d’articles : les rapidos. L’objectif est de permettre au lecteur de pouvoir différencier ces gros articles des plus petits hacks. L’affichage du temps de lecture permet également de se faire une idée de la consistance des publications.

Voici la liste des rapidos publiés en 2019, également classés du plus ancien au plus récent :

Au final, ce terme rapido ne me plait plus trop au moment où j’écris cet article même, étant donné que vu sa faible longueur je vais également devoir le classer comme rapido — alors que je considère cet écrit comme un article de blog comme les autres. Dans un futur proche, je pense que je vais renommer ces rapidos en articles, et les anciens articles (gros articles en fait) en analyses — ou un autre terme reflétant cette idée de plongée dans les moindres détails d’un sujet en particulier.

Arrivée d’un thème sombre

Pas vraiment arrivé en 2019 mais en ce début d’année. L’idée est de laisser le thème blanc par défaut, mais de proposer également un thème sombre (aux couleurs discutables, mais que j’aime bien donc voilà).

Ce thème sombre s’activera automatiquement si vous demandez à votre navigateur ou système d’exploitation d’utiliser un thème sombre. Pour ma part, ça consiste à activer le thème « Adwaita-dark » dans le Gnome de ma Debian, et Firefox passe magiquement mon site dans cette variante.

D’ailleurs, c’est assez facile à faire pour votre site également, si vous ne voulez pas exploser les yeux de vos visiteurs nyctalopes. Voici le bout de CSS qui permet d’activer certaines règles quand le navigateur demande un thème sombre :

@media (prefers-color-scheme: dark) {
        body {
                color: white;
                background: #14131c;
        }

        ...
}

J’ai placé ce bloc tout à la fin de mon fichier CSS, ce qui permet d’écraser les règles du thème clair par défaut par de nouvelles règles pour le thème sombre.

Il y a aussi une astuce au niveau HTML pour inclure le bon thème de coloration syntaxique en fonction du thème :

<link rel="stylesheet" type="text/css" media="(prefers-color-scheme: light)" href="{{ SITEURL }}/theme/css/pygments.css" />
<link rel="stylesheet" type="text/css" media="(prefers-color-scheme: dark)" href="{{ SITEURL }}/theme/css/pygments-monokai.css" />

Bon alors là c’est sans doute pas parfait, car si le navigateur ne reconnait pas cette propriété prefers-color-scheme alors aucune coloration syntaxique ne sera appliquée.

Je suis obligé de faire comme ça car le thème pygments.css définit des valeurs qui ne sont pas écrasées dans le thème pygments-monokai.css, ce qui abouti à un mélange de couleurs incohérent. En chargeant uniquement un thème ou l’autre, le problème se résout tout seul.

Bonnes résolutions pour 2020

Concernant ce blog, quelques bonnes résolutions qui me paraissent suffisamment atteignables pour pouvoir les lister ici :

  • Continuer à écrire des articles sur ce blog en prenant tout autant de plaisir à rédiger et éditer ceux-ci, que ce soit en français ou en anglais.
  • Continuer à utiliser Vim — que j’utilise depuis facilement 7 ans ; je commence à connaître les raccourcis claviers les plus obscurs, même si parfois je cède à la facilité et je spam une touche pour me rendre à un endroit donné.
  • Prendre l’habitude d’utiliser de vrais apostrophes typographiques en lieu et place des « barres verticales » aussi appelées « apostrophes dactylographiques » [1]. J’utilise déjà abondamment les guillemets français ainsi que les espaces insécables, ça doit être la dernière chose qu’il me manque niveau typographie.
[1]La touche Altgr+, dans la dispostion Bépo (Altgr+g en équivalent azerty) permet d’insérer ce symbole. C'est plus compliqué que d'appuyer sur la touche dédiée à l’apostrophe dactylographique, aussi il était question pendant un temps d’inverser l’apostrophe typograpique et dactylographique, afin de faciliter son usage au détriment des langages de programmation. Affaire à suivre…

De la fédération de nos contenus

Outre ces commodités, on pourrait également imaginer des objectifs un peu plus ambitieux pour améliorer la fédération entre tous nos blogs francophones.

Blogroll

J’ai récemment vu le retour du concept de blogroll sur le blog de Lord, qui utilise l’outil openring développé par Drew DeVault [2] et qui semble plutôt bien adapté aux blogs statiques comme ce blog même. Je pense réaliser un prototype d’intégration afin de vous proposer des articles aléatoires provenant d’autres blogs que j’aime lire.

[2]Auteur du célèbre compositeur sway, le remplaçant de i3 pour Wayland.

Flux RSS

Ce système de blogroll permet surtout de découvrir d’autres blogs. Une fois que vous trouvez des blogs intéressants — en plus de les ajouter à votre propre blogroll si vous êtes auteur·ice de contenu — vous pouvez également les ajouter dans votre lecteur RSS favori afin d’être sûr de ne rien rater (j’utilise pour ma part l’excellent Tiny Tiny RSS en auto hébergé).

Citer d’autres articles et auteurs sans modération

Souvent on lit un truc sympa sur un bout d’internet perdu dans la masse — compte tenu de la dominance des plateformes centralisées qui font que plus personne ne va voir en dehors des walled gardens fournis par ces plateformes.

Plutôt que de simplement garder ces articles pour soi, je pense qu’il faut les partager au maximum et ne pas hésiter à bâtir dessus, ne serait-ce que quelques paragraphes comme ici. Cela rejoint l’objectif global de monter de toutes pièces et de façon artisanale un système de recommandation de contenus non pas basé sur des algorithmes pour vous vendre des trucs, mais par des humains pour partager des passions et curiosités diverses et variées.

Si vous lisez l’anglais, je vous invite à lire cet excellent article dont le titre, Into the Personal-Website-Verse, est assez évocateur. Je pense que cet article servira de base à d’autres publications à venir si me reprend l’envie de parler de fédération, de sites persos, de blogs, et de toute la contre culture qui s’oppose aux plateformes centralisées et leurs jardins : posts Facebook, threads Twitter, vlogs YouTube, et j’en passe.

Et vous, ça blog ?

J’espère que vos blogs se porteront bien en 2020 ! À l’heure où les internets semblent être devenus la possession d’une poignée de géants, il n’a jamais été aussi gratifiant d’être son propre auteur, modérateur, éditeur, référenceur et hébergeur.

À toi qui lit ces lignes et qui n’ose pas, lève toi et blogue !

Une question ou remarque ? N'hésitez pas à me contacter en envoyant un mail à microjoe, suivi d'un arobase, puis encore microjoe et enfin un « point org ».